Fermeture de votre magasin du lundi 15 au lundi 29 juillet

Expédition de vos commandes à partir du mercredi 31 juillet

Accueil / Le blog / Analyses et réflexions / Se lever du pied gauche, un matin ordinaire…

Se lever du pied gauche, un matin ordinaire…

Se lever du pied gauche, c’est quand au réveil on se sent de mauvaise humeur… Est-ce que vous êtes du genre à vous lever de mauvais poil et d’avoir souvent l’impression qu’il vous faut des heures avant d’émerger ?

Ce constat m’a donné envie d’écrire l’histoire d’un matin pas tout à fait ordinaire….

Une façon de dénoncer cette fâcheuse habitude qu’ont nos chers enfants, quand ils sont petits (à l’adolescence ça se calme !) de nous réveiller toujours un peu trop tôt…

Nous voici donc aux aurores, au moment stratégique où encore somnolent, personne ne sait sur quel pied nous allons danser :

6 h 10 : le premier réveillé gagne toujours

À pas comptés, il vient jusque dans notre chambre, juste pour voir si l’on dort encore…
En réalité, comme un chaton, son intention perfide et de nous inviter à nous lever.

Maman n’est pas d’humeur (sans doute s’apprête-t-elle à se lever du mauvais pied) : le petit est renvoyé illico presto dans sa chambre.
La nuit n’est pas tout à fait finie. Après tout il reste encore une bonne demi heure avant de se préparer pour l’école.
Et ces matins là, où chaque seconde de sommeil supplémentaire peut compter pour passer une meilleure journée, la diplomatie et la bienveillance parentale ne font pas le poids.

Échec stratégique !!
La leçon apprise quelques années plus tôt se rappelle aux parents sans détour : un enfant réveillé, même trop tôt, ne se rendort JAMAIS…

Le voilà qu’il réveille les autres, tous très heureux du signal qui annonce la fin de la nuit…

6h43 : la résignation des militants du sommeil matinal

Alors ok, puisqu’il faut se résoudre à gérer la situation nous nous levons (du mauvais pied), avec ce sentiment à peine exagéré que notre enfant nous a volé notre nuit.

Mais il y a quelque chose qui cloche aujourd’hui…

D’habitude c’est nous, parents, qui tirons les enfants de leur sommeil pour aller à l’école.
Peu importe, c’est le cerveau embrumé, en pilotage automatique, que nous répétons les étapes du matin :

  • préparation des petits déjeuners,
  • aide à la toilette,
  • aide pour passer les vêtements les moins faciles à mettre (chaussettes, bouton du pantalon…)
  • brossage des dents,
  • peignage de cheveux et cire ou gel pour les épis récalcitrants.

8h15 : toujours prêts !

Nous voilà prêts pour partir à l’école, pile à l’heure.
Passons les manteaux…

Le petit chaton n’ayant encore rien osé dire depuis notre réveil semble hésitant mais, s’armant de courage, ose tout de même :

– Maman, on va où aujourd’hui ?
– A l’école ! Tu sais bien, enfin !
– Ah bon, il y a école le dimanche ?

Je n’ai pas de mot.

Se lever du pied gauche sans même que cela soit d’un quelconque intérêt est sans doute une des pires choses du quotidien…

Mais pourquoi nos enfants se lèvent-ils si tôt le week-end ?
Si vous me dites que les vôtres font la grasse mat’ le samedi et le dimanche, je retourne me coucher !!!

4 réflexions au sujet de “Se lever du pied gauche, un matin ordinaire…”

  1. Trop drôle et trop vrai, pareil pour moi, il faut les lever la semaine et le week-end ils nous sonnent les matines a des heures impossibles!!!
    En tout cas bravo pour ton blog, il est super et j’adore ta façon d’écrire!
    bizzz
    grouiioux

    Répondre
  2. Non la fée, elles ne dorment pas le week-end, parce que j’ai aussi un mini coq… enfin plutôt une jolie poulette très matinale qui s’ennuie si elle ne réveille pas ses soeurs.

    Répondre
  3. :D
    Ce n’est pas rejouissant tout ça !!
    Je n’ai encore jamais du mettre un reveil ..tout le monde me dit que ça s’arrange avec l’école ..et là ? qu’est ce que je lis ??????

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article ajouté au panier
0 Produit - 0,00