Nos convictions

Nous revendiquons notre indépendance qui nous permet d’exercer notre métier de chausseur librement, sans aucune contrainte vis à vis des fabricants.

Sur quels critères établissons-nous nos sélections ?

Nous sommes pleinement conscients que nos choix ont un impact sur la chaîne de production. En tant que chausseur détaillant indépendant, nous prenons nos responsabilités en proposant à chaque saison à nos clients des produits qui combinent plusieurs des 5 critères suivants :

Environnement
Équité sociale
Conception
Finitions
Prix
  • Respect des normes environnementales européennes
  • Respect des conditions de travail des ouvriers
  • Respect de la morphologie du pied de l’enfant
  • Contrôle qualité et soin apporté aux finitions
  • Respect du budget des familles

Nous nous réjouissons de voir que de nombreux fabricants prennent peu à peu conscience des enjeux environnementaux et sociaux liés à la fabrication de chaussures. Nous encourageons nos fournisseurs dans cette voie et soutenons à chaque saison les initiatives qui peuvent être prises en ce sens.

Nous travaillons avec les fabricants européens

Pour offrir à nos clients des chaussures de qualité à prix raisonnable, nous essayons de travailler un maximum avec des marques européennes.

C’est le cas par exemple des chaussons souples Inch Blue fabriqués en Grande-Bretagne, des sandales Théluto fabriquées en Grèce ou encore des marques pour enfants Froddo dont les chaussons en cuir et les chaussures aux couleurs pétillantes sont fabriqués en Croatie…

Nous soutenons le made in France

La France, comme l’Italie ou l’Espagne, est un pays historique de la fabrication de chaussures en Europe. Aujourd’hui, la fabrication de chaussures françaises s’est spécialisée dans quelques secteurs : Par exemple, avec des modèles en caoutchouc injecté (Sandales Méduse), ou les fameux chaussons-chaussettes Collégien dont le savoir-faire français est reconnu, mais aussi avec de trop rares marques pour enfants comme Bellamy.

L’offre “franco-française” reste cependant bien en deçà de la demande intérieure…

En effet, sans même tenir compte du type de chaussure fabriqué, la production française ne permet pas de faire face à la demande…

Mais les français ont gardé une véritable culture de la bonne chaussure de qualité. Et si les chaussures fabriquées en Asie inondent le monde (50% des chaussures) la France résiste ! (cf. notre article sur les chiffres clés de la chaussure)

Nous souhaitons une meilleure traçabilité des matières et des étapes de fabrication

Même pour un détaillant, il est assez difficile de connaître encore aujourd’hui les lieux de fabrication d’une paire de chaussure. Pourquoi ? Tout simplement parce que la production est totalement mondialisée et la traçabilité n’est pas obligatoire.

  • Cuirs, cotons, caoutchouc : Les matières premières d’une paire de chaussures proviennent souvent des quatre coins du monde
  • Conception, découpes et patronage, façonnage et coutures : Plus de 150 étapes sont nécessaires à la fabrication d’une paire de chaussures. Par conséquent, la production peut être éclatée dans différents pays.
Article ajouté au panier
0 items - 0,00