Peut-on mettre une semelle pour gagner une pointure ?

Peut-on mettre une semelle pour gagner une pointure ?

On pense souvent qu’en ajoutant une semelle dans la chaussure on peut « gagner » une pointure. L’idée serait de garder ainsi plus longtemps les chaussures de nos enfants. Qu’en est-il vraiment ?

Les chaussures sont standardisées

Aujourd’hui, la fabrication de chaussures est faite dans des ateliers/usines. Une partie de la production d’une chaussure est automatisée ou semi-automatisé, mais de nombreuses opérations nécessitent l’intervention d’ouvriers spécialisés.

Pour permettre la production de masse et donc réduire les coûts, les chaussures ne sont plus faites sur mesure mais à partir de formes correspondants au pied moyen.

Il existe autant de formes que de fabricants. C’est pour cela que vous pouvez vous sentir parfaitement à l’aise dans les chaussures d’une certaine marque et pas dans d’autres alors que vous essayez des modèles de même pointure.

On ne le répètera jamais assez : le pied est un volume. La pointure représente sa longueur et rien d’autre. À partir de cette mesure, les fabricants supposent le volume général du pied pour créer leurs formes et réaliser leur chaussures.

À quoi sert une semelle chez l’enfant ?

En dehors des semelles orthopédiques, et contrairement à une idée répandue, la semelle ne corrige pas un problème de pointure.

Corriger un problème de volume

La semelle permet de rehausser le pied afin qu’il soit correctement enveloppé dans le volume offert par la chaussure.

Certains d’entre-nous peuvent avoir les pieds plus fins, ou moins volumineux que la moyenne. Dès lors il est utile et justifié, quand aucun modèle ne convient parfaitement, de « remplir » le chaussant avec l’ajout d’une semelle.

La semelle n’est donc pas utilisée pour pouvoir chausser du 27 alors que votre enfant fait du 26. La semelle est utile sur un modèle en 26 légèrement trop généreux en volume par rapport à celui du pied !

Des semelles contre la transpiration ?

Les semelles en cuir et à charbon actif ont la faculté d’aider à l’évacuation de la sudation en cas de transpiration abondante. Elles peuvent être une solution lorsque votre enfant sent mauvais des pieds.

Mais si c’est le cas, vérifier d’abord les matériaux des chaussures que vous lui mettez. Assurez-vous que la doublure et la semelle de propreté sont en cuir ! Parfois, il suffit simplement de choisir une paire de chaussures en cuir et d’alterner chaque jour avec un autre modèle pour laisser le temps aux chaussures de sécher complètement.

À lire sur le même sujet : Que signifient les pictogrammes sur les chaussures ?

Bon à savoir : Il est possible de remplacer les semelles synthétiques des baskets de sports par des semelles en bambou par exemple. Ces semelles absorbent fortement l’humidité provoquée par la sudation. Attention toutefois à trouver une semelle d’épaisseur identique pour éviter de modifier le volume chaussant. Pensez également à les laisser sécher en les sortant de la chaussure.

À lire sur le même sujet : Peut-on porter des baskets tous les jours ?

Des semelles contre le froid

En cas de très basses températures, des semelles en laine peuvent protéger les pieds en apportant une couche isolante supplémentaire. Ce sont des semelles de confort à utiliser ponctuellement les jours de grand froid.

L’utilisation inappropriée de la semelle

Si vous mettez une semelle à un enfant pour gagner une pointure afin de pouvoir acheter une paire plus grande et garder ainsi les chaussures plus longtemps, vous vous leurrez.

Usure prématurée

A coup sûr, vous allez devoir racheter plus vite que prévu une nouvelle paire de chaussures… En effet, l’ajout d’une semelle modifie la qualité du chaussant prévu par le fabricant. Les difficultés de marche qui découlent d’une taille de chaussure inadaptée peuvent user anormalement les chaussures.

Compression du pied

L’apport d’une semelle dans une chaussure de taille inadaptée risque de compresser le pied de votre enfant et rendre la circulation du sang plus difficile (fourmillements, pieds froids, douleurs…)

D’autre part, en provoquant le rehaussement du talon du pied, l’ajout inadapté d’une semelle peut entrainer un déchaussement sur une chaussure basse.

Risques physiques

Outre la gène que cela peut procurer à votre enfant, une chaussure trop grande peut occasionner des problèmes liés au déséquilibre de la marche : Un mauvais déroulé du pied, désaxé, peut entrainer une mauvaise position du squelette et à terme des maux de dos, ou une déformation grave des articulations.

Suivez les conseils de votre chausseur !

Votre chausseur spécialiste est un professionnel. Il sait quels modèles peuvent correspondre au pied de votre enfant, parce qu’il l’observe lorsqu’il mesure son pied.

Il procédera sans doute à quelques essayages de modèles et de marques différents et vous orientera vers le modèle le plus adapté.

Si il estime nécessaire d’ajuster le modèle qui s’approche au mieux du volume du pied de votre enfant, il vous proposera spontanément l’ajout d’une semelle…

À lire sur le même sujet :

Enfin, tous les fabricants prévoient une marge de croissance dans la conception des chaussures pour enfant. Cette marge permet, même pour les plus jeunes dont la croissance des pieds est plus rapide, de passer la saison avec le modèle que vous achetez.

1 réflexion au sujet de “Peut-on mettre une semelle pour gagner une pointure ?”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.