La semaine dernière j’ai été contactée par BFM TV pour un reportage sur les baskets. Le rendez-vous est pris en boutique pour une interview. Je prépare mes arguments, un peu intimidée à l’idée de faire face à la caméra. Le sujet est très intéressant : en effet, même si je suis une spécialiste de la chaussure pour enfant, je suis aussi une maman de 4 pré-ados tous fans de chaussures (les chiens ne font pas des chats) et nous avons eu de longs débats sur les baskets dont ils raffolent.

Pourquoi les adolescents aiment les baskets ?

C’est la mode. Une mode qui dure. Bien sûr, il y a l’effet de groupe, à l’école, au collège, au lycée. L’identification aux stars du sport aussi : De vraies icônes urbaines qui, marketing oblige, ont même donné leur nom à certains modèles. Enfin, le côté streetwear, à la cool, typique des adolescents et parfois même aussi des adultes qui revendiquent un certain art de vivre.

Qu’est ce qu’une basket ?

Une basket est une chaussure de sport. Tout est dit. Du point de vue des podologues, unanimes, mais aussi de tout chausseur détaillant qui se respecte, une chaussure de sport est conçue pour le sport. La basket a des propriétés spécialement étudiées pour répondre à des situations extrêmes :

  • Une semelle capable d’absorber les chocs intenses des déplacements (amortis, sauts, courses),
  • un chaussant molletonné et des renforts dans tous les recoins pour atténuer les coups (jeux de ballons, coups de pieds des adversaires, etc.),
  • une tige réalisée avec des matériaux synthétiques (nylon par exemple) particulièrement résistants aux déchirures.

Qui peut le plus, peut le moins me direz-vous ? La réponse est non.

Les risques de porter des baskets tous les jours…

Porter la même paire de chaussures (quelle qu’elle soit) tous les jours n’est pas une bonne idée du tout. La chaussure n’a pas le temps de sécher et d’évacuer l’humidité due à la transpiration naturelle du pied qui s’échauffe lorsqu’il est en mouvement. Cela favorise l’apparition de mycoses par exemple, dont il est parfois difficile de se débarrasser, et qui est responsable notamment de la mauvaise réputation odorante des pieds.

Ce risque est renforcé par les matériaux synthétiques présents dans une paire de baskets qui ne favorisent pas l’évacuation de la chaleur et de l’humidité. Faites un test pour comprendre : mettez vous pieds-nus dans une paire de baskets en plein été. Ne bougez plus. retirez-les à a fin de la journée. Observez le désastre…

Enfin, à trop vouloir protéger les pieds à grand renfort de matériaux capables d’amortir le moindre choc, on fait bien pire que mieux. Le risque est de perdre toute sensation. Les capitons, les terminaisons nerveuses de la plante des pieds ne sont plus sollicités, ou trop faiblement. Leur efficacité diminue irrémédiablement. A terme, cela peut entraîner une mauvaise posture de tout le corps : affaissement du dos et scoliose par exemple. Imaginez que vous marchez en permanence sur un matelas de mousse… Vous n’êtes pas fait pour cela. Vos pieds non plus. Ceux de votre enfant en pleine croissance encore moins.

Comment changer ses habitudes ?

Pour proposer aux enfants une alternative, ne soyez pas catégoriques. Négociez ! Il ne s’agit pas d’interdire le port de baskets mais au contraire de l’autoriser… Mais seulement un ou deux jours dans la semaine (les jours où il y a sport à l’école par exemple, ou le samedi pour aller jouer avec les copains et les copines). Le reste du temps, proposez lui des chaussures de ville en cuir avec une semelle classique. Pour le convaincre, vous pouvez lui parler des risques qu’il encourt, mais il y a encore mieux : Faites lui découvrir des modèles de sneakers.

Les sneakers sont des modèles de type baskets redessinés pour la ville. Très tendances, on en trouve de toutes sortes : hautes ou basses, en cuir ou en toile de coton, à velcros, à lacets, à zip ou même avec des systèmes mixtes lacets et zip… Ces chaussures respectent les critères d’une chaussure de tous les jours mais ne sont pas adaptées pour la pratique du sport. À chaque type de chaussure son usage.

Quelques exemples :

Sneakers à lacets Froddo G3110069
Sneakers à lacets Froddo G3110069
Sneakers fille en cuir Nörvik Flo
Sneakers à paillettes en cuir Nörvik Flo
Sneakers en cuir Tel Yoh 363
Sneakers en cuir Tel Yoh 363 fabriquées au Portugal

Et au fait l’interview BFM ?

Je voulais expliquer tout cela aux journalistes de BFM TV pour leur reportage. Ils sont d’ailleurs restés un bon moment pour le tournage. Mais, ceux qui ont déjà vécu un tournage TV le savent : Le produit final, une fois monté et passé par les filtres des lignes éditoriales, est parfois décevant. Je n’ai pas retrouvé un seul mot de mon interview dans leur vidéo finale. Juste quelques plans de coupe de ma boutique…

Heureusement, les podologues qui interviennent sont bons et je souscris à leurs discours. Ma déception vient plutôt du fait que l’avis du chausseur, avec son expérience de terrain, ait subit les lois des formats d’information. La prochaine fois sera peut être la bonne…

Pour celles et ceux que ça intéresse, voici le reportage en question. Soyez très attentifs j’apparais une poignée de secondes (de dos, dans les images d’arrière plan) à 01:58 et il y a un plan de la boutique (avec nos magnifique sneakers Tel Yoh fabriquée au portugal) à 01:23.

Reportage BFM TV « C’est votre vie : Gare aux baskets pour les enfants »

Message à BFM TV ou aux autres chaînes d’information : Si vous souhaitez faire un sujet sur l’engagement de chausseurs détaillants passionnés, la façon dont il vivent leur métier au quotidien, n’hésitez pas à me contacter… J’ai même quelques copines à vous présenter !

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Émé est créatrice et gérante d'Aimée la fée, boutique spécialisée dans la chaussure pour enfants à Paris qui bénéficie du label "Chausseurs et podologues associés". Maman de quatre enfants, Émé s'est formée auprès d'Alain Madec, cordonnier et formateur partenaire de la Fédération des Détaillants de Chaussures en France.

2 réponses pour “Peut-on porter des baskets tous les jours ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *