Bébé marche : Lui faut-il des chaussures ?

Et voilà ! Il arrive un jour où notre bébé marche ! Il se met debout et réalise, sous nos yeux admiratifs, ses tous premiers pas. Encore hésitant, il assure son équilibre en nous tenant la main ou le doigt, en s’accrochant aux meubles…

Beaucoup d’entre-nous pensent alors que des chaussures l’aideront à se stabiliser. Au contraire ! Il est important pour son développement nerveux et musculaire que le jeune enfant « sente » le sol, ses légères aspérités, ses dénivelées, etc.

Jusqu’à ce que la marche soit parfaitement acquise, je conseille aux parents de laisser l’enfant pieds nus le plus souvent possible…

Mais ça n’est pas toujours possible ! En intérieur, les sols froids et les risques de chocs nécessitent parfois de protéger les petits pieds fragiles. En extérieur, une pelouse, par exemple, peut cacher des aspérités dangereuses ou de petits objets saillants qui pourraient blesser les pieds de votre enfant.

Premiers pas en intérieur : Pieds nus ou chaussons !

Si vous voulez protéger les pieds de votre bébé, choisissez un chausson souple ou une paire de chaussette avec une semelle antidérapante.

Chaussons en cuir souples

Les chaussons souples en cuir peuvent convenir. Leur cuir est particulièrement agréable au toucher et privilégie la sensation « pieds nus ». Toutefois, ils ne possèdent pas de bout renforcés pour protéger efficacement les orteils en cas de choc.

Chaussons en cuir souples Inch Blue, de la naissance au 30 – à partir de 35 €
Froddo Prewalkers G1130005, du 18 au 27 – à partir de 39 €

Chaussons-chaussettes

Bien qu’ils ne possèdent pas de tige¹ en cuir, les chaussons chaussettes collégien sont plutôt adaptés : leurs semelles en gomme recouvrent le bout des orteils.

Collégien Chaussons-chaussettes, du 20 au 41 – à partir de 28 €
À lire sur le même sujet : Comment bien choisir ses chaussons ?

L’acquisition de la marche en extérieur

Si votre bébé marche un peu en extérieur, vous pouvez choisir des chaussures possédant un contrefort² souple et un bout dur³ renforcé.

Les 7 critères à retenir :

  • Une tige en cuir souple qui recouvre, même l’été, l’avant et l’arrière du pied
  • Un contrefort souple ou une semelle qui recouvre l’arrière de la chaussure, au niveau du talon
  • Un bout dur assez rigide ou une semelle qui revient sur l’avant des orteils pour les protéger des chocs
  • Un modèle étudié pour permettre une grande ouverture et faciliter l’enfilage
  • Une tige montante pour protéger les chevilles
  • Un système de serrage à lacets ou à velcros
  • Une semelle souple antidérapante

Pour les enfants qui apprennent en douceur :

Entre chaussures et chaussons, les BabyOne de la marque Babybotte possèdent un bout dur renforcé et une semelle ultra souple.

Elles sont particulièrement adaptées aux enfants qui passent successivement de la station debout au « 4 pattes ».

Votre bébé marche seul

C’est seulement quand votre enfant aura acquis les premières étapes de la marche (l’attaque du talon) que vous pourrez passer aux chaussures proprement dites, avec un contrefort renforcé et une semelle plus ferme.

Le rôle du contrefort est de maintenir le pied dans l’emboitage. Ainsi, les pieds de votre enfant sont toujours en position, dans l’axe de la marche. Une semelle plus résistante lui permettra de muscler ses pieds et de gambader avec une bonne dynamique de marche.

Attention : Un pied est un volume ! La pointure n’est donc pas le seul critère de choix ! Chaque marque dispose de ses propres formes et standards pour réaliser ses modèles.

Je vous recommande donc de vous rendre chez un chausseur spécialisé indépendant qui saura trouver un modèle adapté à la morphologie du pied de votre enfant et vous conseiller objectivement dans votre achat.

¹ La tige est la partie haute de la chaussure, par opposition à la semelle. Elle est constituée de nombreuses pièces assemblées par collage ou couture.
² Le contrefort est la pièce semi-rigide à l’arrière de la chaussure qui permet de maintenir le talon dans l’axe de la marche.
³ Le bout dur est une pièce rigide à l’avant de la chaussure dont la fonction est de protéger les orteils des chocs.

Bon à savoir : Cet article a été rédigé avec l’aimable collaboration d’Alain Madec, formateur et partenaire de la FDCF la Fédération des Détaillants en Chaussures de France, coauteur de l’ouvrage de référence « Chausser l’enfant ».

Vous avez aimé cet article ? Tweetez-le !

1 réflexion au sujet de “Bébé marche : Lui faut-il des chaussures ?”

  1. merci beaucoup pour ces conseils

    ici, cela a été simple : aucune paire de chaussures n’allait à notre fils : il avait un trop gros « coup » de pied, on en a essayé, essayé, essayé… rien… puis il a grandit, ses pieds avec ;-) et se sont UN PEU affinés. On galère toujours pour lui trouver des chaussures, mais on y arrive en faisant plein de magasins

    belle journée

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.